L’équipe du projet

Le projet MIMESIS regroupe des chercheurs et chercheuses de différentes disciplines et laboratoires.

La vidéo de présentation de l’équipe MIMESIS

Responsable scientifique du projet, Émilie Kohlmann est maîtresse de conférences à l’Université Grenoble Alpes (UGA) et membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC).

Ses travaux de recherche portent sur la communication environnementale, la biodiversité, les parcs naturels et les différentes médiations qui se mettent en place. A travers le projet MIMESIS, elle souhaite travailler plus précisément les liens entre communication, données, médiation, vulgarisation, sciences et participatif et réfléchir sur les représentations sous-jacentes de la nature et des sciences.

Découvrir ses publications (CV HAL)

Collaboratrice scientifique du projet, Marie Cambone est maitresse de conférences à l’Université Grenoble Alpes (UGA) et membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC).

Ses travaux de recherche portent sur la médiation culturelle et la dimension participative de la communication, notamment en contexte numérique.

Collaboratrice scientifique du projet, Catherine Gauthier est  doctorante au GRESEC sur les questions de publicisation de la Biodiversité, maitresse de conférences associée en communication scientifique et publique à l’Université Grenoble Alpes (UGA). Elle est également conservatrice du patrimoine naturel à la Ville de Grenoble.

Ses travaux de recherche portent sur la publicisation de la crise de la biodiversité, la consolidation de la donnée naturaliste et la muséologie des sciences.

Collaboratrice scientifique du projet, Camille Bernard est maîtresse de conférences en Informatique à l’Université Grenoble Alpes (UGA). Elle effectue ses recherches au Laboratoire d’Informatique de Grenoble, au sein de l’équipe STeamer, qui réalise des recherches sur les systèmes d’information spatio-temporelle basés sur le Web.

Ses travaux de recherche portent sur l’étude des évolutions et changements au cours du temps de phénomènes spatialisés, pour mieux comprendre le passé, le présent et anticiper l’avenir.
Elle s’intéresse actuellement à la représentation des changements de frontières de régions géographiques au cours du temps, à la détection automatique des changements que subissent ces régions au cours du temps et à la publication de ces descriptions spatio-temporelles dans le Web des Données Ouvertes et Liées.
Ses domaines de compétences sont les Systèmes d’Information Géographique, la représentation des connaissances spatio-temporelles, le Web sémantique, et les Graphes de connaissances.

Collaborateur scientifique du projet, François Munoz est professeur à l’Université Grenoble Alpes (UGA). Il conçoit et met en œuvre des enseignements sur la connaissance et la gestion de la biodiversité et de l’environnement.

Ses travaux de recherche concernent l’impact des changements environnementaux sur la diversité et la stabilité des écosystèmes, en particulier dans les forêts tropicales, les tourbières d’altitude dans les Andes, mais aussi les prairies d’Europe tempérée.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search